Menu Content/Inhalt
Conseil projet internet arrow Logiciels libres
Logiciels libres-open-source - Introduction Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Introduction
Définition

Définition et origines 

Les logiciels dits libres ou open-source sont souvent plus sûrs, plus performants et la possibilité d'accéder au code source permet d'être plus indépendant aussi par rapport à un prestataire.
Linux, Firefox, PHP/mySQL, le serveur Apache, open office, etc..sont des alternatives reconnues de leur équivalents "propriétaires".

Image"En quoi le Libre diffère-t-il du logiciel propriétaire ?"
demande Tristan Nitot, Président de Mozilla Europe: .
Sur son blog, il répond en 3 points :
1. D'un point de vue technique ;
2. D'un point de vue économique ;
3. D'un point de vue moral / éthique.

L'un des mots d'ordre de la philosophie du libre : la mutualisation.
Devise sur Oscommerce.com : “we make a living by what we get, we make a life by what we give”.
Tout cela paraît beau, grand et généreux...
Est-ce utopique ou finalement récupéré par le monde de l'économie?

Précision : Il faut nuancer les termes "logiciel Libre" qui signifie un mouvement éthique revendiquant la liberté de l'utilisateur au contraire du "logiciel propriétaire", (GNU : Free Software, Free Society ) et "le logiciel Open-source" qui permet de distribuer le code-source, dans un but pratique, (pour l'améliorer...) mais n'est pas toujours libre ni gratuit.

Exemple : Mozilla et Firefox
Lors d'une conférence à Paris, début 2006, Tristan Nitot , expliquait la génèse du projet Mozilla et du navigateur Firefox.
Faute de concurrence, le navigateur dominant le marché avait arrêté son développement.
Des développeurs ont mutualisé leurs efforts et cela a donné Firefox, navigateur plus sûr, plus ergonomique et plus performant, qui gagne des parts de marché sur son principal concurrent, "propriétaire".
Le projet Mozilla a pour objectif le maintien du choix et de l'innovation sur Internet.

«Il transparaît très clairement que les solutions bâties sur des logiciels libres sont devenues aujourd’hui une alternative crédible à l’utilisation de logiciels propriétaires, aussi bien en termes de prix que de fonctionnalités.» dixit Renaud Dutreil, (alors ministre de la Fonction publique), qui voulait les mettre en concurrence pour l'informatique d'état.
La Gendarmerie nationale et le Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie (Minefi) utilisent les logiciels libres.
La moitié des serveurs de la ville de Paris tourne sous Linux.

Pour connaître l’histoire et la philosophie des logiciels libres, lire :

livre bataille La bataille du logiciel libre - Dix clés pour comprendre
Auteur[s] : Thierry NOISETTE, PERLINE
http://www.labatailledulogiciellibre.info/


 - et aussi le Dossier du Journal du net :"Logiciels libres/Open Source"
http://solutions.journaldunet.com/dossiers/libre/sommaire.shtml


-  "Internet et Entreprises: Mirages et Opportunités"

9ème édition du rapport de Jean Michel Yolin
http://www.telecom.gouv.fr/fonds_documentaire/rapports/mirage2005-f.pdf
Voir l'analyse(p 92)
« Les TECHNOLOGIES Internet : quoi de plus que les systèmes propriétaires ?…
Des avantages majeurs : des logiciels plus abondants d’une qualité supérieure et moins chers.
Principaux handicaps : psychologiques : « On a rien sans rien»...

Contrairement à ce que certains pourraient croire le développement des logiciels libres ne relève pas de la philanthropie, que personne n'attendrait de firmes comme IBM, Compaq, Dell, HP, AOL, Nokia ou SUN, mais bien au contraire d'une profonde logique économique, un peu sur le même principe que les standards, car ils fournissent les bases d'un marché de développement d'applications et de services concurrentiels et donc très actif et qui bénéficie aux développeurs et non à l'éditeur propriétaire de la plate-forme de développement.»

- Le livret du libre analyse et plaide pour le logiciel libre :
 http://www.livretdulibre.org/ed3/livret_libre_a4_lecture-ed3.pdf
Il montre notamment que les entreprises, y compris les très grandes y trouvent leur intérêt, mais aussi que le phénomène engendre de nouveaux modèles économiques. 

Si des administrations, de grandes entreprises internationales, nationales, des banques utilisent les logiciels libres, ceux-ci sont particulièrement indiqués pour les PME, TPE, professions libérales, commerçants.

Cas concret
Une PME du secteur de l’habillement veut créer un site marchand.

Contrainte : rechercher le meilleur rapport coût/efficacité. 3 possibilités s'offrent à elle :

  1. Développement sur mesure = trop cher. Une boutique en ligne repose sur un système de gestion de bases de données relationnelles complexe et demande beaucoup de développement.

  2. Système de « location de boutique». le + : Rapidité et facilité de mise en place. La dépense est étalée dans le temps mais inconvénients : la dépendance vis à vis de la solution propriétaire et des frais fixes tous les ans.

  3. Solution Open-source type Oscommerce, gratuite et performante. Il faut prévoir un budget pour la configuration, l’intégration, le design sur mesure de la boutique (possibilité de template).
    Avantage : la boutique appartient à la PME, et peut évoluer par la suite.
    La PME n’est pas dépendante du prestataire et peut facilement trouver une société spécialiste du libre.

    Voir un autre exemple "Tester un concept grâce au logiciel libre ".


Dernière mise à jour : ( 09-03-2007 )